Plates-Formes de Recherche en Neurosciences

logo amu logo cnrs

Accueil > Recherche > Département de Neurophysiologie Végétative

Département de Neurophysiologie Végétative

Le Département de Physiologie Neurovégétative regroupe des équipes dont les recherches portent sur un champ caractéristique, de longue date, des Neurosciences marseillaises, à savoir les Régulation Neurovégétatives.

Les concepts sur le Système Nerveux Végétatif, ou Autonome, considéré initialement comme un simple système « moteur » viscéral mis en jeu de manière réflexe et hiérarchisée, ont considérablement évolué au fil du temps avec la mise en évidence :
- de capacités importantes d’intégration, tant au niveau des afférences viscérales que des réseaux neurovégétatifs centraux et périphériques,
- d’un fonctionnement des réseaux non seulement hiérarchisé mais également distributif,
- de phénomènes insoupçonnés de neuroplasticité, notamment chez l’adulte,
- d’un rôle d’interface avec les réseaux sensori-moteurs et cognitifs et les systèmes endocrine et immunitaire.

Les équipes du Département, qui possèdent une large palette méthodologique et de nombreux modèles expérimentaux, et dont les travaux portent principalement sur le système vagal, le tronc cérébral, l’étage spinal et les ganglions prévertébraux ont contribué à l’évolution de ces concepts, plus particulièrement dans les domaines de la sensori-motricité digestive, du réseau respiratoire et des fonctions impliquant le carrefour aéro-digestif (déglutition, prise alimentaire). Outre l’aspect fondamental, les recherches du Département présentent des liens évidents avec la clinique, notamment dans les domaines des troubles moteurs digestifs, des pathologies respiratoires d’origine génétique, de l’inflammation, de l’obésité, des traumatismes spinaux…

Les travaux actuels, effectués à différents niveaux d’analyse (moléculaire, cellulaire, fonctionnel) portent, en particulier, sur : -le rôle du système vagal (afférences, noyau du tractus solitaire et complexe vagal dorsal du bulbe rachidien) dans les phénomènes inflammatoires et la régulation de la prise alimentaire,
- l’implication de différents systèmes de signalisation, neurotrophines et endocannabinoïdes notamment, dans les fonctions digestive et respiratoire, -plusieurs phénomènes de neuroplasticité avec le rôle des facteurs génétiques et épigénétiques au cours du développement du réseau respiratoire, les phénomènes de flexibilité fonctionnelle de ce réseau chez l’adulte,…
- les implications fonctionnelles des phénomènes de neurogénèse dans les régulations neurovégétatives, –les phénomènes de plasticité post-lésionnelle consécutifs, par exemple, aux traumatismes spinaux.

    Ils nous font confiance

  • logo amu
  • logo cnrs
  • logo inserm
  • logo AP-HM
  • logo F�d�ration pour la Recherche sur le Cerveau
  • logo Fondation pour la Recherche Medical en France
  • logo IBiSA
  • logo Europe programme FEDER
  • logo Agence Nationale de la Recherche
  • logo Plateforme Technologique Aix-Marseille
  • logo Vect-Horus
  • logo Neuron Experts