équipe Rostain

Accueil > Laboratoires extérieurs > UMR MD2 > équipe Rostain > Soutenance de thèse de Michaël DEGOULET

Soutenance de thèse de Michaël DEGOULET

e mardi 29 juin 2010 à 14 h 00, salle de thèse de la faculté de Médecine secteur nord.

Titre : Implication de la neurotransmission glutamatergique dans la sensibilisation comportementale à court terme aux amphétamines.

Bien que la neurotransmission glutamatergique joue un rôle pivot dans le développement et l’expression de la sensibilisation comportementale aux amphétamines, le rôle spécifique de certaines structures glutamatergiques qui projettent sur l’aire tegmentale ventrale et/ou le noyau accumbens n’est pas encore bien caractérisé. Nous montrons que l’hippocampe dorsal, la partie prélimbique du cortex préfrontal et l’amygdale basolatérale joue un rôle prépondérant dans les réponses locomotrices induites par l’administration aiguë (développement de la sensibilisation) et chronique (expression de la sensibilisation) d’amphétamines. L’ensemble de ces données suggère que les réponses locomotrices aiguës et chroniques aux amphétamines ne sont pas uniquement dépendantes du noyau accumbens, mais qu’elles impliquent plutôt un ensemble de structures glutamatergiques corticolimbiques. Par la suite, nous nous sommes intéressés au rôle de la neurotransmission glutamatergique associée aux récepteurs NMDA dans le noyau accumbens, qui est considéré comme le noyau clé de l’expression de la sensibilisation, sur le développement à court terme de la sensibilisation aux amphétamines. De façon intéressante, nous montrons que, contrairement à la vision dichotomique de la sensibilisation qui veut que le développement se déroule au niveau de l’aire tegmentale ventrale tandis que son expression dépend du noyau accumbens, le développement de la sensibilisation à court terme aux amphétamines requiert l’activation concomitante de certains récepteurs NMDA au glutamate et nicotiniques à l’acétylcholine dans le noyau accumbens. De plus, nous montrons que l’activation concomitante de ces récepteurs sous tend également la libération de dopamine induite par les amphétamines dans le noyau accumbens. L’ensemble de ces données montre que la neurotransmission glutamatergique, et les structures glutamatergiques qui projettent sur l’aire tegmentale ventrale et/ou le noyau accumbens, joue un rôle majeur dans les processus de sensibilisation comportementale à court terme aux amphétamines.

Mots clés : Activité locomotrice, Addiction, Amphétamines, Amygdale basolatérale, Cortex préfrontal Hippocampe, Noyau accumbens, Rat, Récepteurs glutamatergiques, Sensibilisation comportementale.

Title : Implication of the glutamatergic neurotransmission in short term behavioral sensitization to amphetamine.

Although it is well admitted that the glutamatergic neurotransmission plays a pivotal role in the development and expression of behavioral sensitization to amphetamine, the specific role of glutamatergic structures that project to the ventral tegmental and/or the nucleus accumbens is less well studied. We showed that the dorsal hippocampus, the prelimbic part of the prefrontal cortex and the basolateral amygdala play a critical role in both acute (development of sensitization) and chronic (expression of sensitization) locomotor responses induced by amphetamine. These suggest that behavioral responses to amphetamine are not only mediated by the nucleus accumbens, but they rather involved a circuitry of corticolimbic glutamatergic structures. Next, we investigated the role of glutamatergic NMDA receptors contained in the nucleus accumbens, which is seen as the key structure for the expression of sensitization, in the development of short term sensitization to amphetamine. Interestingly, we showed that, contrasting with the current dichotomous thinking that has attributed specialized functions to the ventral tegmental area and the nucleus accumbens, respectively in the development and the expression of behavioral sensitization, concomitant activation of certain types of NMDA and nicotinic receptors in the nucleus accumbens is also required for the development of short term sensitization. Furthermore, we showed that concomitant activation of these receptors sustained the amphetamine-induced dopamine release in the nucleus accumbens. All these data show that glutamatergic neurotransmission, and glutamatergic structures which project onto the ventral tegmental area and/or the nucleus accumbens, plays a major role in short-term behavioral sensitization to amphetamine.

Key words : Addiction, Amphetamine, Basolateral amygdala, Behavioral sensitization, Glutamatergic receptors, Hippocampus, Locomotor activity, Prefrontal cortex, Nucleus accumbens, Rat.

    Ils nous font confiance

  • logo amu
  • logo cnrs
  • logo inserm
  • logo AP-HM
  • logo F�d�ration pour la Recherche sur le Cerveau
  • logo Fondation pour la Recherche Medical en France
  • logo IBiSA
  • logo Europe programme FEDER
  • logo Agence Nationale de la Recherche
  • logo Plateforme Technologique Aix-Marseille
  • logo Vect-Horus
  • logo Neuron Experts