Erreur PFRN -

Accueil >accès_restreint
restricted_area

Cette page est en accès restreint !

Veuillez revenir à notre Accueil ou utiliser notre moteur de recherche.
 

    Ils nous font confiance

  • logo amu
  • logo cnrs
  • logo inserm
  • logo AP-HM
  • logo F�d�ration pour la Recherche sur le Cerveau
  • logo Fondation pour la Recherche Medical en France
  • logo IBiSA
  • logo Europe programme FEDER
  • logo Agence Nationale de la Recherche
  • logo Plateforme Technologique Aix-Marseille
  • logo Vect-Horus
  • logo Neuron Experts

Accueil > Anciens rubriques > Conseil de Laboratoire > Conseil de Laboratoire du CRN2M 2012/12/07

Conseil de Laboratoire du CRN2M 2012/12/07

Ordre du jour

  1. Validation définitive du règlement intérieur après approbation du bureau du Conseil de Laboratoire
  2. 1er bilan d’étape du budget 2012
  3. Convention PFRN : recensement, financement
  4. Politique d’accueil de nouvelles équipes
  5. Animation scientifique, séminaires, journées, colloque…
  6. Mise en place d’un GHS avec les tutelles
  7. Assises de la Recherche
  8. Questions diverses

1. Validation définitive du règlement intérieur après approbation du bureau du Conseil de Laboratoire


Denis Becquet soulève une question portant sur la mise en place d’une « règle à adopter concernant la signature des articles scientifiques » et notamment le fait que les Chefs d’équipes et Directeurs soient cosignataires des publications.

Alain Enjalbert rappelle qu’il n’a pas vocation à signer toutes les publications et que sont signataires les personnes qui ont participé à la publication.

Bénédicte Dargent pense que cette situation doit faire l’objet d’une discussion au sein de l’équipe. Elle émet des réserves sur la possibilité d’établir une règle générale. Denis Becquet réaffirme son positionnement.

Patrick Delmas souhaite préciser que pour lui il est tout-à-fait normal que la personne qui va chercher des fonds soit co-auteur.

Alain Enjalbert partage cette opinion et demande au Conseil de Laboratoire que « le problème de publication soit envisagé à priori lors de la constitution des projets.  » Enfin, il rappelle qu’en cas de conflit un chercheur peut demander l’intervention du Directeur pour essayer d’arriver à une solution.

Caroline Strube rebondit en posant une question sur le principe de laïcité : « Inclut-il le port du voile ? Et si oui comment se fait-il que certains laboratoires ne l’appliquent pas ? »

Alain Enjalbert répond qu’en tant que fonctionnaire on se doit de respecter la loi de la République, et celle-ci s’applique dans les laboratoires de recherche. En revanche concernant le port du voile, si ce dernier est interdit, il n’est pas inenvisageable de trouver un terrain d’entente permettant de respecter la loi. Enfin, il est rappelé que la loi sur la laïcité concerne non seulement les signes distinctifs mais aussi le prosélytisme religieux.

Caroline Strube : « Le règlement intérieur parle d’un mandat de 5 ans alors que le décret porte ce dernier à 4 ans ? » Alain Enjalbert rappelle qu’il a été nommé par les tutelles pour la durée du contrat (2012-2017).

Le règlement intérieur est mis au vote. Pas d’abstention, pas de refus, il est donc voté à l’unanimité du Conseil de Laboratoire.


2. 1er bilan d’étape du budget 2012


Il est indiqué que l’Université applique dorénavant les mêmes règles budgétaires que les EPST et donc n’ouvre plus la possibilité aux reports de crédits.

Le budget arrêté au 30 septembre 2012 est présenté aux membres du Conseil (Présentation PowerPoint joint au présent compte-rendu).

Alain Enjalbert précise que le solde positif de 8 829 € portant sur les actions incitatives 2012 ainsi que l’éventuel restant sur le budget commun seraient utilisés pour déclencher les actions incitatives 2013.

Un point est fait sur l’avancement de l’opération portant sur le bâtiment F. Le dépouillement des offres s’est déroulé fin novembre, le début des travaux est prévu pour fin janvier début février. La fourchette financière actuelle laisse entrevoir la possibilité de retenir plusieurs options.

Alain Enjalbert fait un retour de la réunion des Directeurs d’Unités de l’AMU. Le Président de l’AMU a indiqué à cette occasion que l’Université préserverait le budget alloué à la recherche sauf baisse de la dotation du ministère. En 2013, sera normalement effective la variable d’ajustement qui aurait dû être mise en application en 2012. Le CRN2M devrait être touché à hauteur de 25 500 €. Cet argent sera distribué en fonction de critères dont la définition sera établie par le Conseil Scientifique de l’AMU. Enfin devrait être lancé en 2013 un nouveau Préciput ANR.


3. Convention PFRN : recensement, financement


La convention portant organisation des PFRN a été signée par les tutelles. Sur l’année 2012, l’Université aurait dû compenser la perte de financement étatique estimée à 100 000 €. Cependant, la réflexion est toujours ouverte et donc rien ne sera versé sur l’année 2012. Dans le cadre de cette réflexion, une campagne de référencement des PFRN par l’AMU a été lancée en cette fin d’année. En fonction de ce recensement l’Université définira sa politique de financement avec une volonté de rationalisation des plates-formes. Les fonds actuels permettent de fonctionner au jour le jour mais ils ne permettent pas de faire vivre le volet équipement.


4. Politique d’accueil de nouvelles équipes


Bénédicte Dargent indique qu’elle travaille actuellement avec Patrick Delmas, à la rédaction de l’appel d’offre pour l’accueil de jeunes équipes labellisées. Alain Enjalbert rappelle qu’elles seront intégrées dans le cadastre existant du Laboratoire, une zone de 70 m2 sera attribuée à chaque équipe et ils bénéficieront du point chercheur.

La question de l’accueil de Guillaume Sandoz est toujours d’actualité. Alain Enjalbert précise qu’il n’a toujours pas de réponse de M. Sandoz. Ce dernier n’a pas avancé sur son problème familial, lié au poste de son épouse. Cependant le CNRS lui a demandé de se positionner d’ici fin décembre.

Patrick Delmas explique que l’idée générale est d’accueillir des jeunes chercheurs à pérenniser. Donc il faudra les aider afin qu’ils publient au meilleur niveau au bout de deux ans. Alain Enjalbert précise que le but est de lancer l’appel d’offre en 2013. Une politique de communication devra être établie.


5. Animation scientifique, séminaires, journées, colloque…


Le Directeur indique qu’il a été demandé aux Chefs d’équipes d’être présents durant les séminaires du Centre. Il serait également utile que la discussion s’établisse sur la vie du Centre lors de ces réunions.

Les séminaires Jean Roche connaissent une petite baisse de régime en cette fin d’année. Le régime de croisière étant estimé à deux par mois, il a donc été demandé aux Chefs d’équipes de proposer deux noms d’intervenants par an. La possibilité a aussi été ouverte d’inviter occasionnellement des chercheurs locaux et de permettre à des étudiants d’organiser un ou deux séminaires.

Alain Enjalbert précise qu’en 2013 se tiendra une journée Jean Roche réservée aux chercheurs du site. La réunion sera externalisée.

En 2014, les Journées Neurosciences regrouperont l’ensemble de la communauté des neurosciences Marseillaises sur deux jours.

Patrick Delmas précise qu’il a trouvé les 2, 3 derniers séminaires d’un excellent niveau mais regrette le peu d’intervention des étudiants.

Bénédicte Dargent, partant du même constat, a demandé à ses étudiants de poser des questions dans les réunions d’équipe afin de les familiariser à l’exercice.


6. Mise en place d’un GHS avec les tutelles


Un Groupe de travail sur l’Hygiène et la Sécurité intégrant les ingénieurs sécurité et les médecins des tutelles a été créé. Il a vocation à se réunir deux fois par an. Le premier se réunira en début d’année 2013.

La journée d’accueil des nouveaux entrants a été réactivée. Elle se déroulera le mardi 11 décembre. Y sont convoqués tous les nouveaux entrants et invités les membres de l’équipe Dargent et des PFRN, ces derniers ayant intégré officiellement le Laboratoire en 2012. A cette occasion le Guide Hygiène et Sécurité sera remis aux nouveaux entrants.

Le dossier OGM a été transmis cette semaine à l’Université, le Président devrait le signer d’ici peu. Il sera ensuite remis au Ministère. Dans le cas de l’ouverture de nouvelles activités des additifs seront possibles.

Un rappel est fait sur les nouvelles règles concernant l’Animalerie :

  • Plus d’accréditation individuelle,
  • Besoin d’une formation continue avec un bilan tous les 6 ans,
  • Accréditation délivrée par les comités d’éthique par projet (validité 5 ans).

Le Directeur indique que dans le cadre de la future accréditation de l’animalerie tous les animaux devront rapidement être identifiés dans un protocole soumis au comité d’éthique. L’accès à l’animalerie sera refusé aux autres animaux.


7. Assises de la Recherche


Les mots clefs de ces Assises sont : • Simplification du paysage, • Diminution de la part des financements contractuels dans la recherche, • Volonté de revenir au moins en partie sur l’augmentation des CDD dans la recherche.

Caroline Strube pose la question de l’avenir de l’AERES dans ce nouveau paysage ? La question reste en suspens et ne pourra évoluer que lorsque les Universités proposeront un nouveau mode d’évaluation. Mais pour le moment aucune solution n’ayant été envisagée l’AERES reste en place.

Sur la situation des CDD et plus particulièrement la mise en place de la loi Sauvadet, le Directeur rappelle que les CDD intégrés viendront en diminution des créations de poste, ce qui n’est pas sans poser des problèmes notamment au niveau des évolutions de carrières des agents.

Enfin, deux lois sont actuellement en cours de rédaction, une modifiant la LRU et une loi de programmation entraînant la refonte de la recherche française.


8. Questions diverses


Alain Enjalbert informe le Conseil que : • 2 ITA ont été promus au choix, chose tout-à-fait remarquable, surtout dans le corps des Ingénieurs, • sur les 3 dossiers déposés en Mairie de Marseille dans le cadre des Bourses d’Accueils, les 3 ont été acceptées, • un courrier a été transmis au Doyen concernant l’état des bâtiments et en particulier la présence de nombreuses fuites d’eau. Le dossier est suivi de près par le Secrétaire Général. S’il le faut le GHS en sera saisi.

Caroline Strube interpelle le Directeur sur l’état de la pièce de radioactivité située au niveau du bâtiment B. Le Directeur indique que le problème a été pris en compte et qu’il sera traité. Il rappelle les nouvelles procédures permettant l’accès aux locaux radioactifs, notamment, en termes de formation et d’autorisation.

Denis Becquet : « Le Directeur émet-il un avis motivé sur les enseignants-chercheurs ? » La réponse est normalement oui mais pour l’instant à l’AMU le cas ne s’est pas présenté.

La réunion est levée à 12 h 30.

    Ils nous font confiance

  • logo amu
  • logo cnrs
  • logo inserm
  • logo AP-HM
  • logo F�d�ration pour la Recherche sur le Cerveau
  • logo Fondation pour la Recherche Medical en France
  • logo IBiSA
  • logo Europe programme FEDER
  • logo Agence Nationale de la Recherche
  • logo Plateforme Technologique Aix-Marseille
  • logo Vect-Horus
  • logo Neuron Experts