Plates-formes PFRN

Accueil > Agenda > Thèses > Plasticité post-lésionnelle du réseau nerveux respiratoire :

Plasticité post-lésionnelle du réseau nerveux respiratoire (...)

mardi 5 Décembre 2006 à 14 heures, en salle des thèses de l’université Paul Cézanne

Ce travail doctoral a permis d’étudier les phénomènes de plasticité anatomo-fonctionnelle et moléculaire survenant après lésion unilatérale cervicale de la moelle épinière. Une section latérale cervicale est suffisante pour abolir l’activité de l’hémidiaphragme ipsilatéral. Néanmoins, après un délai post-lésionnel court (7 jours), une activité phrénique ipsilatérale peut être détectée. Celle-ci dépend de voies descendantes contralatérales croisées, situées latéralement, et de voies afférentes ipsilatérales. A 3 mois post-lésionnels, cette activité est renforcée par des « nouvelles » voies descendantes spinales médianes. Au niveau moléculaire, les neurones respiratoires axotomisés (et d’autres neurones bulbaires non axotomisés) expriment c-Jun en réponse à une hémisection spinale cervicale, ce qui traduit un potentiel de plasticité intrinsèque. Dans la zone lésionnelle, les taux de certains effecteurs de plasticité (GAP-43, BDNF) sont cependant diminués. Ces résultats dans leur ensemble montrent que le réseau respiratoire développe, après lésion spinale, des processus de neuroplasticité qui pourront être exploités dans le cadre de stratégies à « vocation réparatrice ».

    Ils nous font confiance

  • logo amu
  • logo cnrs
  • logo inserm
  • logo AP-HM
  • logo F�d�ration pour la Recherche sur le Cerveau
  • logo Fondation pour la Recherche Medical en France
  • logo IBiSA
  • logo Europe programme FEDER
  • logo Agence Nationale de la Recherche
  • logo Plateforme Technologique Aix-Marseille
  • logo Vect-Horus
  • logo Neuron Experts